Ou toute autre langue source…

grumpycall

Pas facile d’entretenir notre niveau d’anglais à l’oral quand notre travail consiste à traduire des documents écrits. Néanmoins, il arrive parfois que le téléphone sonne avec un client étranger au bout du fil. Dans cette situation, il faut savoir communiquer avec aisance, sans avoir peur ni être stressé par manque d’habitude. Alors pour ne pas avoir peur de répondre quand le téléphone sonne ou simplement combler une lacune, des remèdes simples et économiques existent. Petit aperçu…

1) Les cours de conversation

Quand on est traducteur, on maîtrise sa langue source du bout des doigts mais à l’extérieur, il arrive parfois d’avoir trop souvent les mots sur le bout de la langue. Pour pallier le problème, une solution, parmi d’autres, est de suivre des cours de conversation. Il en existe partout. Des instituts spécialisés (instituts franco-britanniques, franco-espagnols, franco-italiens ou autres…) proposent des cours de conversation, de théâtre ou de cuisine en langue étrangère. Idéal pour entretenir son niveau oral et afficher une image professionnelle face au client. Ce choix vaut le coup de s’y intéresser, notamment au vu du tarif (comptez 50 euros le trimestre, ou 200 euros l’année, selon les organismes).
À Nantes :
Institut franco-britannique
Institut franco-allemand
Institut franco-italien

Astuce : dans Google, saisissez « institut franco- + votre langue + votre ville » pour des résultats près de chez vous.

2) Les cafés polyglottes ou bilingues

De nombreux clubs ou sites de rencontres proposent des cafés bilingues ou « polyglottes » dans plusieurs villes. Le principe est simple. On se donne rendez-vous chaque semaine à une heure précise dans un bar et on discute de tout et de rien dans la langue choisie. On partage un moment convivial, on voit du monde et on développe ses compétences à l’oral. L’intérêt réside dans la gratuité, la souplesse et le côté festif de ces réunions. Un seul défaut, hélas : rares sont les natifs qui participent à ces cafés polyglottes (enfin, c’est ce que j’ai remarqué). Au début, il peut paraître assez étrange de discuter dans une langue qui n’est celle de personne.

Dans toute la France :
http://www.onvasortir.com
À Nantes :
Les cafés polyglottes

3) Les tandems ou échanges linguistiques

Un tandem, c’est la rencontre de deux personnes de langues différentes, qui souhaitent améliorer le niveau de la langue qu’elles étudient et échanger leur savoir sur leur langue maternelle. Vous êtes français et vous souhaitez améliorer votre anglais. Un Britannique parle français et souhaite améliorer son niveau. Vous êtes donc faits l’un pour l’autre. C’est gratuit, vous pouvez faire de belles rencontres et vous échangez avec un natif. L’inconvénient, c’est que le linguiste est beaucoup plus motivé pour apprendre que le commun des mortels. Souvent, votre tandem peut se démotiver très vite et les rencontres s’espacer peu à peu.

Quelques adresses :

http://www.conversationexchange.com
http://www.languageswap.net

Conseil : dans Google, saisissez « language swap » ou « language exchange » pour trouver des sites de tandems.

4) Le couchsurfing

Idée plutôt originale mais intéressante. Si vous avez un peu de place chez vous, ce qui n’est pas évident je l’admets quand on travaille à la maison, une solution pour améliorer son anglais à l’oral est de s’inscrire sur le site dédié au Couch Surfing (tout le monde connaît le principe !). En accueillant régulièrement ou ponctuellement des visiteurs étrangers, vous vous offrez une opportunité de vous exprimer dans la langue de Shakespeare. L’idée, c’est d’avoir la possibilité de discuter en anglais (ou dans une autre langue) plus souvent que ce qu’offre votre quotidien, tout en faisant une bonne action.

http://www.couchsurfing.org

5) Les podcasts

Des podcasts dédiés à l’anglais oral sont disponibles sur Internet et permettent d’acquérir des compétences en compréhension orale et en vocabulaire « actuel ». Pour trouver des podcasts, il suffit de rechercher « podcast for English as a foreign language » et une mine de résultats s’offre à vous. Mon préféré pour l’instant, c’est « English as a second language podcast » qui me permet d’approfondir mon niveau d’anglais américain avec des expressions très idiomatiques.

Podcast English as a foreign language (formules gratuites et payantes)

6) Les échanges linguistiques sur Skype

Si vous n’avez ni temps ni la motivation de rencontrer du monde en personne, beaucoup de sites permettent de trouver des partenaires sur Skype afin d’améliorer son niveau linguistique. Un site intéressant, gratuit et simple, The mixxer, met en relation les personnes qui souhaitent discuter et de nombreuses combinaisons linguistiques sont disponibles. L’avantage avec ce type de site, c’est que vous avez l’embarras du choix. Si le courant passe mal, vous pouvez rapidement dire adieu à votre partenaire. Avec cette solution, bye bye les lourdingues :) Et qui plus est, vous discutez avec des natifs du bout du monde, sans quitter le confort de votre canapé (fainéants va !).

The Mixxer

Et vous, avez-vous des conseils pour entretenir votre niveau ?

À propos de Maeva

À propos de l'auteur : je suis traductrice freelance depuis 2010. Vous aimez mon blog ? Retrouvez-moi sur ma page Facebook ou mon compte Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Article : navigation