Skip to content →

Congé maternité et statut d’autoentrepreneur : comment ça marche ?

Voilà quatre mois que je découvre un nouveau monde, celui de la maternité. Avant de me lancer dans cette aventure merveilleuse, tout un tas de questions se bousculaient dans ma tête. Mes premières interrogations concernaient le congé maternité, ses aides et sa durée dans le cadre du statut de l’autoentrepreneur.

Vous êtes enceinte ou l’envie d’avoir un enfant commence à poindre. Vous travaillez exclusivement sous le statut de l’autoentrepreneur et vous vous demandez si vous pourrez cesser votre activité à la fin de votre grossesse et au début de votre nouvelle vie de maman. Pas de panique, comme les salariées ou les autres travailleuses indépendantes, vous avez droit à votre congé de maternité et aux prestations qui vont avec. Certes, la durée du congé est moins longue que celle des salariées, mais vous avez tout de même droit à une pause de 44 jours consécutifs minimum, à laquelle s’ajoutent deux périodes de 15 jours facultatives. Seule l’autoentrepreneuse choisit la durée finale de son repos maternel.

Montant des prestations

Durant l’arrêt de travail, deux indemnités sont versées : l’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité et l’allocation forfaitaire de repos maternel. En 2014, le montant total de ces prestations, pour une période complète de 74 jours, s’élève à 6 934 €. Peu après avoir déclaré votre grossesse, vous recevez un courrier du RSI de félicitations et d’information sur tout ce qui va se passer au cours des prochains mois : différentes étapes de la grossesse, rendez-vous et examens médicaux obligatoires, formalités administratives… Par voie de courrier, l’organisme est à vos côtés et vous accompagne à l’aide de calendriers, lettres d’informations et prospectus détaillant mois par mois cette belle aventure.

Et les papas ?

Les papas autoentrepreneurs ont droit à un congé de paternité de 11 jours consécutifs et une indemnité journalière dont le montant se chiffre à 565,73 € (en 2014). Ils sont libres de prendre ce congé quand ils le souhaitent, à condition qu’il débute dans les quatre mois suivant la naissance de l’enfant.

En résumé, vous êtes autoentrepeneure et vous avez le droit à une indemnité de repos maternel assez intéressante du point de vue financier, mais limitée du point de vue de la durée. En même temps, il serait peut-être délicat de vous arrêter trop longtemps, au risque de perdre une clientèle déjà installée… Pour connaître le détail des montants accordés aux entrepreneures pendant leur congé maternité, consultez le site du RSI. Et vous, combien de temps avez-vous cessé de travailler pendant et après votre grossesse ?

Published in Freelance Maman

2 Comments

  1. Rita

    Rita

    Merci Maéva pour ce récapitulatif qui en rassurera plus d’un(e).

    En fait, j’aurais un petit complément d’information à apporter. Si on souhaite s’arrêter plus longtemps que ces 74 jours, on peut toucher le « complément de libre choix d’activité » proposé par la CAF. Le montant ne suffit pas pour vivre, mais c’est tout de même bon à prendre !

    Personnellement, j’ai arrêté de travailler six mois. Je comptais reprendre à temps partiel après les fameux 74 jours mais en fait, je n’ai jamais pu travailler avec la petite à mes côtés. J’imagine que ça dépend grandement du « caractère » du petit bébé !

    Depuis ses six mois, elle va à la crèche, ce qui me laisse du temps pour travailler en journée. Et puis je m’y remets souvent le soir une fois qu’elle dort. Par contre, j’essaie de ne pas travailler le week-end.
    Voilà, un petit témoignage pour ouvrir le bal !

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre aventure maternelle, n’hésitez pas à me contacter si vous voulez discuter de toutes ces nouveautés :)

    • Bonjour Rita et merci pour votre commentaire !
      En effet, ce complément est toujours bon à prendre. Il faut d’abord contacter la CIPAV pour demander un récapitulatif de ses droits de retraite afin de toucher la somme. C’est fait de mon côté puisque dans les faits, je travaille évidemment moins qu’avant depuis que j’ai mon fils à la maison (il est chez la nounou mais je le récupère à 16h30).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *